Home / Historique

Historique

Entre 1960 et 1970, la création des départements d’anthropologie de l’Université de Montréal (1961), de l’Université McGill (1969) et de l’Université Laval (1972) a permis de former les premiers diplômés qui se sont intéressés à l’étude des populations et des cultures autochtones du Québec. En septembre 1970, Camil Guy (ethnologue) et Charles A. Martijn (archéologue), deux chercheurs du ministère des Affaires culturelles du Québec, proposèrent la création d’un « périodique qui servirait de lieu d’expression pour tous les chercheurs ». Tout d’abord, ils proposèrent de réunir des spécialistes et des chercheurs issus de diverses disciplines ayant comme intérêt commun l’étude des populations autochtones du Québec en lançant une revue.

Une lettre d’invitation rédigée par Camil Guy et Charles A. Martijn fut donc envoyée en septembre 1970, à une vingtaine de chercheurs, les invitant à une première rencontre au sujet de la création d’un « périodique ». Les personnes convoquées à cette réunion étaient : Michel Audet, Frank Auger, Claude Bernard, Jean-Pierre Cloutier, Michel Gaumond, Laurent Girouard, Camil Guy, Léonidas Larouche, Madeleine Lefebvre, José Mailhot, Charles A. Martijn, Pierre McKenzie, Gérard McNulty, Marcel Moussette, Régis de Roquefeuille, Bernard Saladin d’Anglure, Rémi Savard et Sylvie Vincent.

C’est au cours de la réunion de fondation qui s’est tenue le 7 novembre 1970 qu’est née Recherches amérindiennes au Québec. Les six cofondateurs qui figurent sur les premières lettres patentes de la revue sont : Laurent Girouard, Camil Guy, Charles A. Martijn, Rémi Savard, Donat Savoie et Sylvie Vincent. Le premier numéro de la revue a été publié en janvier 1971 avec un comité de rédaction provisoire composé de Michel Audet, Laurent Girouard, Camil Guy et Sylvie Vincent.

Recherches amérindiennes au Québec est reconnue comme une revue internationale de langue française portant essentiellement sur les Premières Nations du Québec, du Canada, des États-Unis et de l’Amérique latine, et ses objectifs initiaux étaient de :

  • publier en français de façon à créer un lieu d’expression pour les chercheurs francophones et à rejoindre un lectorat intéressé par ces questions ;
  • contribuer à la connaissance des sociétés et des cultures autochtones du Québec (et, pour mieux les mettre en contexte, garder l’œil ouvert sur celles de l’ensemble des Amériques) ;
  • avoir un caractère multidisciplinaire, c’est-à-dire ouvrir ses pages à tous les chercheurs travaillant sur des sujets relatifs aux Premières Nations, et ce, quelle que soit leur spécialité.
  • s’adresser aux spécialistes et aussi à un plus large public, autochtone ou non.

Depuis sa création en 1971, la revue Recherches amérindiennes au Québec a été le véhicule de plus de 2000 écrits (articles, notes de recherche, documents officiels, documents d’archives, bibliographies, actualités, débats, points de vue, chroniques diverses, comptes rendus, notes critiques, etc.). Elle regroupe aujourd’hui une somme impressionnante d’informations, et parfois d’archives, à laquelle se réfèrent les Autochtones, les membres du personnel politique et les fonctionnaires travaillant en milieu autochtone ainsi que les spécialistes et toutes les personnes qui s’intéressent aux Premières Nations.

Depuis 1998, la revue est publiée trois fois par année avec un tirage oscillant entre 250 et 350 exemplaires. Après des débuts plutôt difficiles financièrement, et suivant une certaine période d’ajustement, la revue a su maintenir sa cadence de publication grâce à une équipe dévouée et un financement plus régulier. En plus du soutien des abonnés, le financement de la revue est assuré grâce aux programmes « Aide aux revues savantes » du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), « Soutien aux revues scientifiques » du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) et, depuis 2018, du programme de soutien aux revues savantes de l’Université du Québec à Montréal.

À partir de la deuxième moitié des années 1990, l’ère du numérique a grandement affecté les revues scientifiques, et Recherches amérindiennes au Québec n’y a pas échappé. Dès lors, le modèle classique de publication dans une revue scientifique devait être revu, et le libre accès devenait de plus en plus la norme. Alors que tous les numéros de la revue sont désormais disponibles en format PDF, les numéros publiés à partir du volume 33 (2003) sont maintenant offerts gratuitement sur la plateforme de diffusion Érudit. À compter de janvier 2022, les numéros courants de la revue sont disponibles en libre accès immédiat sur Érudit.

La revue aujourd’hui : au-delà du changement de nom

Dans une volonté de réfléchir, de bonifier et d’actualiser la mission et les objectifs de la revue, un comité consultatif regroupant des acteurs et actrices de la recherche autochtone – toutes et tous membres d’une Première Nation du Québec – a été mis sur pied en mars 2020. Tout en voulant refléter les dynamiques actuelles de la recherche en milieu autochtone et favoriser l’inclusion des points de vue autochtones dans le contenu, cette réflexion a également mené à des discussions sur le nom de la revue et de son éventuel changement en Revue d’études autochtones.

Alors que ses objectifs initiaux demeurent quasi inchangés, la revue a décidé d’actualiser sa mission avec la formulation suivante : revue multidisciplinaire francophone qui publie des articles scientifiques et des chroniques portant sur les enjeux et les réalités des peuples autochtones des Amériques et à travers le monde. Ses objectifs sont :

  • la publication de textes qui contribuent à une plus grande connaissance des sociétés et des cultures autochtones ;
  • la valorisation des savoirs autochtones et des enjeux liés à leur transmission dans le contexte contemporain ;
  • d’encourager les contributions d’auteurs et d’auteures autochtones.

La revue Recherches amérindiennes au Québec a toujours valorisé un regard critique sur la production des connaissances, une contribution rigoureuse aux débats scientifiques ainsi qu’une participation à une meilleure compréhension des réalités autochtones du Québec et des Amériques. À compter de janvier 2022, elle continuera à poursuivre ces objectifs, sous le nom de Revue d’études autochtones. Annoncé officiellement lors du colloque qui a souligné les 50 ans de Recherches amérindiennes au Québec en novembre 2021, le changement de nom vise surtout à maintenir l’influence de la revue dans différents secteurs de la société (institutions culturelles, gouvernements, milieux éducatifs).