Sylvie Vincent (1941-2020)

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Sylvie Vincent, emportée par le virus de la COVID-19 qui sévit actuellement dans le monde. Durant toute sa carrière, Sylvie Vincent s’est intéressée aux questions autochtones et plus particulièrement à leur histoire, leurs traditions orales, leurs revendications, etc. Elle a été l’une des fondatrices de la revue Recherches amérindiennes au Québec et elle y a consacré son temps et ses énergies pendant près de cinq
décennies.
 
Au fil des années, elle a notamment collaboré avec les Cris, les Algonquins et les Hurons-Wendat. Au cours des dernières années, Sylvie a travaillé avec les Innus de la Côte-Nord – en compagnie de Laurent Girouard – à la collecte de récits et d’histoires familiales sur l’occupation du territoire et sur la toponymie. Force tranquille s’il en est une, Sylvie Vincent s’est imposée par sa détermination, son autonomie professionnelle et sa rigueur scientifique. Elle a dénoncé le racisme dans nos manuels scolaires et l’héritage colonial de notre historiographie avec la publication du livre L’image des Amérindiens dans les manuels scolaires rédigé avec la collaboration de l’anthropologue Bernard Arcand.
 
Sylvie, nos chaleureuses pensées t’accompagnent. Toute l’équipe de la revue et de la Société RAQ adresse ses plus sincères condoléances à ses enfants, à sa famille ainsi qu’à tous ses collègues et amis.

Les membres du Conseil d’administration de la Société Recherches amérindiennes au Québec et la Rédaction de la revue Recherches amérindiennes au Québec

(Photo de Gérald McKenzie)

********

Nous vous invitons à prendre connaissance de deux textes qui soulignent le départ de notre collègue Sylvie Vincent :