Home / Comptes rendus de livres

Comptes rendus de livres

Conseils et directives pour les comptes rendus

Les maisons d’édition ou les auteurs nous font régulièrement parvenir des livres pour des recensions. La publication de comptes rendus d’ouvrages est l’une des composantes vitales d’une revue savante et ceux-ci devraient généralement présenter une évaluation critique et constructive du contenu.

Dans cette perspective, nous privilégions des comptes rendus qui témoignent de la teneur générale de l’ouvrage (individuel ou collectif), de son cadre théorique, de la qualité de la méthodologie et de l’écriture. Il est également important de souligner les principales contributions et interprétations de l’ouvrage. Dans le cadre d’un ouvrage collectif, il est préférable de synthétiser la ligne générale de l’ouvrage et, au besoin, d’analyser plus en profondeur quelques chapitres.

Votre compte rendu devrait avoir une longueur d’au plus 1500 mots alors qu’une note critique ne devrait pas dépasser 3200 mots. Nous espérons le recevoir au plus tard trois mois après que l’ouvrage vous sera parvenu.

Le fait que nous vous confions un ouvrage pour obtenir une recension ne garantit pas nécessairement sa publication. La rédaction se réserve le droit de refuser un compte rendu mais nous serons ravis de le publier si celui-ci répond aux normes et aux critères mentionnés ci-dessus. Dans le but de favoriser une plus grande diffusion des comptes rendus, ceux-ci seront désormais publiés dans la version papier ainsi que dans la version numérique (XML et PDF) de la revue sur Érudit.

Pour faire une demande de compte rendu, veuillez contacter la personne responsable des comptes rendus : Leila Inksetter (inksetter.leila@uqam.ca).

 


Livres disponibles pour les comptes rendus

(Dernière mise à jour : 14 février 2019) – NEUF nouveaux titres (en caractères gras)

  • BRASSARD, Denis, 2018 : Catalogus generalis totius Montanensium Gentis de l’abbé Jean-Joseph Roy, 1785-1795. Presse de l’Université du Québec, Québec, 178 p.
  • CLÉMENT, Daniel, 2018 : The Bungling Host: The Nature of Indigenous Oral Literature. University of Nebraska Press, Lincoln and London, 544 p.
  • DÉLÉAGE, Pierre, 2017 : La Folie arctique. Zones sensibles, Bruxelles, 126 p.
  • DRURY, Bob, et Tom CLAVIN, 2015 : Sur la terre des Sioux : Red Cloud, une légende américaine. Coll. « Terre Indienne », Albin Michel, Paris, 448 p.
  • DUSSART, Françoise, et Sylvie Poirier (dir.), 2017 : Entangled Territorialities: Negotiating Indigenous Lands in Australia and Canada. University of Toronto Press, Toronto, 272 p.
  • FERGUS, Jim, 2016 : La vengeance des mères. Le cherche midi, Paris, 389 p.
  • FORBES, Jack D., 2018 : Christophe Colomb et autres cannibales. Le passager clandestin, Lyon, 344 p.
  • GAGNON, Denis, et Beverley Lunney, 2018 : Les Métis au Collège et à l’Université de Ssaint-Boniface : 200 ans d’éducation. Presses universitaires de Saint-Boniface, Winnipeg, 106 p.
  • GIRARD, Camil, et Carl BRISSON, 2018 : Reconnaissance et exclusion des peuples autochtones au Québec : du traité d’Alliance de 1603 à nos jours. Presses de l’Université Laval, Québec, 266 p.
  • LESAGE, Louis, J.-F. Richard, A. Bédard-Daigle et N. Gupta (dir.), 2018 : Études multidisciplinaires sur les liens entre Hurons-Wendat et Iroquoiens du Saint-Laurent. Presses de l’Université Laval, Québec, 144 p.
  • LÓPEZ CABALLERO, Paula, et Christophe GIUDICELLI (dir.), 2016 : Régimes nationaux d’altérité : États-Nations et altérités autochtones en Amérique latine, 1810-1950. Collections « Des Amériques », Presses universitaires de Rennes, Rennes, Cedex, 248 p.
  • McIVOR, Bruce, 2018 : First Peoples Law: Essays on Canadian Law and Decolonization. First Peoples Law Corporation, Vancouver.
  • MORIN, René, 2017 : La construction du droit des autochtones par la Cour suprême du Canada. Septentrion, Québec, 260 p.
  • MORISSETTE, Anny, 2018 : La lutte se poursuivit en cachette : le pouvoir des chefs et des leaders de la bande algonquine de Kitigan Zibi. Septentrion, Québec, 288 p.
  • ROUSSEAU, Guildo, 2018 : La légende de l’iroquoise : aux sources historiques de l’imaginaire québécois. Éditions GID, 516 p.